STUDIO DE SON, LA HACIENDA CREATIVE & LA RESTAURATION DU LÉGENDAIRE STUDIO RCA VICTOR

-
MXMA Architecture & Design et Newsam Construction créent un accord résonnant avec la rénovation de l’ancien Studio RCA Victor.


Newsam Construction et MXMA Architecture & Design sont fiers d’avoir redonné vie à l’ancien Studio RCA Victor situé dans le quartier Saint-Henri, à Montréal. La Hacienda Creative, un studio de création sonore de premier plan au Canada, devient le nouvel occupant de cet espace emblématique de 4516 pieds carrés (419 mètres carrés). En ressuscitant l’édifice, Paul Schapira, à la tête de Newsam Construction, et Maxime Moreau, l’architecte fondateur de MXMA Architecture & Design, ont réussi à rendre hommage au passé du lieu, tout en imaginant un vibrant avenir.

Dès les débuts du projet, Alexandre Beaulieu, directeur général de La Hacienda et Brian D’Oliveira, directeur créatif de La Hacienda ont été conseillé par Paul Schapira qui leurs proposaient une approche de construction très spécialisée pour les nouveaux locaux de la compagnie. La défunte RCA Victor Canada se voulait à l’origine un des bâtiments les plus importants de l’industrie du son et de la musique. Dans les années 1940, le studio était aussi réputé pour la qualité de son ingénierie acoustique rare.

Après des années de négligence, saisir l'essence historique de l'espace s’avérait un formidable défi, en particulier compte tenu de sa proximité avec une autoroute importante. L’intervention de l’architecte, Maxime Moreau, était urgente.

Un processus collaboratif

« Les clients souhaitaient collaborer avec un architecte aux idées créatives, explique Paul Schapira. Maxime et moi avons travaillé ensemble sur plusieurs projets depuis trois ans et il m’est apparu tout de suite comme l’homme de la situation. »

Une fois les plans dessinés, MXMA et Newsam se sont attaqués aux défis techniques du projet, matériaux, procédés de construction et éléments de design. Alexandre Beaulieu s’est aussi investi complètement pour mener à bien cet objectif commun.

« Quand nous décidons de travailler avec un client, c’est qu’il a vraiment compris la valeur ajoutée d’une étroite collaboration avec un architecte, souligne Maxime Moreau. Plutôt que d’aborder les projets sous l’angle monétaire, nous nous efforçons d’insuffler encore plus de passion dans les idées du client, pour l’amener à un niveau qu’il croyait inaccessible. »

Le processus commence avec la prise en compte de la personnalité du client et de sa vision du projet. Maxime Moreau estime qu‘une vision commune entre l’architecte et le client est un véritable catalyseur pour l’élaboration de solutions plus créatives qui transcendent l’architecture traditionnelle. Dès le départ, la stratégie était de fournir au client des points de référence en design et des idées d’agencements pour lui permettre de participer au processus créatif et de le renforcer à son tour.

La Hacienda souhaitait mettre sur pied un pôle de créativité effervescent et d'insuffler un esprit communautaire qui allait se refléter dans l’environnement bâti. « Ma vision pour La Hacienda était d’en faire un studio différent, raconte Brian D’Oliveira. Il s’agit plus d’un lieu et d’une équipe de création que d’un studio de musique traditionnelle. C’est un espace intégré dans lequel on peut réaliser toutes les étapes de la production sonore. »

Alors que Newsam se concentrait sur la construction, les défis techniques et le calendrier du chantier, la collaboration entre tous les participants s’est poursuivie tout au long du projet. « Mon rôle, explique Maxime Moreau, était d’assurer une continuité esthétique des éléments de design à travers le bâtiment. En plus de la conception de chaque pièce, il fallait veiller à ce que la transition entre les espaces soit la plus homogène possible. »

L’importance de la communauté

L’esprit communautaire se perçoit dès l’entrée dans les nouveaux locaux de La Hacienda Creative où les gens se sentent accueillis dans un grand espace ouvert qui évoque l’atmosphère d’un salon. Au-delà des éléments de design efficaces, les instruments accrochés sur les murs rappellent l’esprit de La Hacienda à chaque nouveau visiteur. L’esprit de partage et de connexion est aussi véhiculé avec un vaste lavabo commun à l’extérieur des toilettes et grâce aux immenses fenêtres dans les studios. L’espace cuisine, avec le grand ilot, est conçu pour accueillir des événements. Les gradins permettent aux équipes de travailler dans un espace de réflexion différent et loin de leur bureau. Ils favorisent également les rencontres et les performances musicales à aire ouverte, tout comme l’escalier ouvert qui monte à l’étage. De l’autre côté des gradins se trouve la salle du Satellite, où a été construit le premier satellite canadien, dans laquelle s’effectuent les réparations et les transformations des instruments. Maxime Moreau a fait de cette salle, autrefois sombre et déprimante, un lieu clair et vivant avec l’intégration de nouvelles fenêtres donnant sur une terrasse au sud. En plus de procurer une abondance de lumière naturelle, les fenêtres offrent une vue sur le bâtiment historique, visible aussi depuis les gradins, comme un retour en images de la grande époque de l’industrie du son.

Des matériaux récupérés et du neuf

Côté matériaux, et pour rester dans les limites du budget, Maxime Moreau a voulu conserver le plus possible les planchers existants en béton, autrefois recouverts de tuile de linoléum. Des panneaux de bois d’aggloméré vernis recouvrent les gradins et les escaliers, pour rappeler la complexité des instruments de musique enveloppés de bois. Plusieurs des anciennes portes du studio d’enregistrement RCA ont été récupérées comme une prise de position de design. Des solutions architecturales modernes ont été apportées à la salle Victor, le studio original du bâtiment. En plus des nouveaux murs, planchers et plafonds acoustiques, chaque pièce a été traitée pour contenir les sons et les isoler afin de respecter les autres locataires de l’édifice. La forme, les textures et les finitions de la salle de contrôle ont été complètement refaites.

« Dans ce projet, nous avons apporté notre expertise en insonorisation et sur les notions d’intimité, note Maxime Moreau. Nous avons une expérience dans la construction de condos, alors l’idée de construire des petites boîtes dans une grande boîte et de concevoir des pièces acoustiquement indépendantes est une de nos grandes forces. »

Ce savoir-faire a aussi été appliqué dans la construction des plafonds, réalisés avec des ressorts pour absorber les vibrations, et à la conception des systèmes d’air conditionné et de chauffage : ils sont extrêmement discrets et silencieux. Malgré l’abondance de poutres de béton et les bas plafonds, Newsam et MXMA ont contourné les difficultés techniques pour créer un studio de son pas comme les autres; un lieu d'échange pour des artisans créatifs du sons et pour plus de 800 instruments.


Au sujet de La Hacienda (http://lahaciendacreative.com)


Bâtie en 2007, l’équipe de La Hacienda comprend 10 artisans sonores qui réalisent des projets dans le domaine des jeux vidéo, de la télévision, de la publicité, des musées, de la réalité virtuelle, des événements et des produits. L’objectif du studio a toujours été de façonner le monde grâce à des sons absolument uniques. Que ce soit en utilisant des technologies de pointe ou des méthodes traditionnelles, La Hacienda fait appel à un large éventail de techniques pour obtenir un résultat inoubliable. Au cours des années, La Hacienda a acquis plus de 800 instruments qui alimentent leur processus créatif et pilotent leurs projets. L’ampleur de leur collection permet de garantir qu’il n’y ait jamais deux projets semblables. Le studio a été conçu sur mesure pour s’adapter à une gestion modulaire du flux de travail et faciliter la collaboration avec leurs clients. Ceci permet que chaque projet se déroule avec le client de façon rapide, créative et de manière collaborative.

-

LIEU : Édifice RCA - 1050 Rue Lacasse Suite 312, Montreal, QC

SUPERFICIE : 4516 pc (419 mc)
CLIENT : La Hacienda Creative
ARCHITECTE / FIRME : MXMA Architecture & Design
CHARGÉ DE PROJET : Maxime Moreau, architecte
ÉQUIPE : Isabelle Jolicoeur
COLLABORATEURS : Catlin Stothers Design
SECTEUR DU PROJET : Bâtiment administratif, reconversion et recyclage
ENTREPRENEUR : Newsam Construction
BUDGET : 230 000$
DATE DE FIN DU PROJET : 2017
CRÉDIT PHOTOS : Annie Fafard
PRIX & DISTINCTIONS :

Using Format