ATELIER D'ARCHITECTURE (ARC 3018-E)
UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

-

PRÉMISSE.


“L’industrie hôtelière est dans une période d’évolution et d’opportunité significatives.”
-Doblin, Deloitte Consulting.


L’histoire des hôtels est intimement liée à celle des civilisations et son évolution historique typologique montre un développement programmatique intéressant. Au départ, l’hôtel était une résidence urbaine, un palais français du 16e siècle, avec un seul usage principal. Ensuite, ce type de demeure c’est transformé avec les grands hôtels du 19e siècle. Toujours d’allure monolithique, les hôtels accueillaient l’aristocratie et les dignitaires en déplacement dans des environnements luxueux. Ils étaient construits à travers une superposition de programmes publics et privés. Les grands hôtels ont aussi contribué à la construction d’une identité urbaine emblématique et à la création d’espaces symboliques dans les villes.


Plus tard, l’hôtel a évolué comme un espace entre deux positions contradictoires, soit l’efficacité (l’économie) et le luxe. Les hôtels de l’ère moderne représentent, à ce jour, une scène aseptisée, ubiquiste et répétée sur toute la planète. Les grandes chaînes hôtelières, régies par des règles strictes de confort, de productivité et d’efficacité de services à fournir, ont entraîné la création de lieux de vie standardisés; des boîtes muettes décorées sous les mêmes modèles. Les hôtels modernes sont souvent séparés des communautés environnantes et ils se concentrent sur un espace, un but.


Aujourd’hui, les préférences et les besoins des voyageurs ont évolué. De nouveaux types d’hôtels (comme Airbnb) perturbent le fonctionnement et la structure des hôtels traditionnels. Les invités recherchent, plus que jamais, des expériences authentiques et des espaces polyvalents.
Nous pouvons donc affirmer que la typologie architecturale des hôtels traditionnels doit être remise en question!

L’HÔTEL DE DEMAIN EST UN INCUBATEUR DE NOUVELLES EXPÉRIENCES.


"Les nouveaux hôtels sont moulés selon une sensibilité et une culture actuelle de l’architecture et du design, où le plus important est le caractère différenciateur que l’auteur peut introduire au nouvel hôtel."
- Xavier Broto, auteur.


L’industrie hôtelière doit penser à l’extérieur des silos définis par les marques et les espaces pour devenir un «intégrateur» d’expériences, de personnes, de cultures, d’espaces et de processus.


Les gens voyagent pour travailler, se cultiver, se reposer, se ressourcer ou pour aller à la découverte de Nouveaux Mondes. Les préférences des voyageurs sont maintenant très variées.


Dans ce contexte, les hôtels de demain doivent revoir leur concept d’hospitalité afin de diversifier leur clientèle, d’établir des liens plus étroits entre le voyageur, l’établissement et l’endroit qu’ils occupent, et d’explorer une combinaison d’options (de nombreux espaces, un usage, plusieurs espaces, plusieurs usages). L’hôtel n’est plus qu’une simple expérience d’hébergement, mais un moyen d’offrir de nouvelles expériences, plus singulières et attrayantes.


Aussi, par sa vocation publique (c’est-à-dire qu’il est accessible à tous), son architecture, son esthétique et sa nature fonctionnelle, l’hôtel a la possibilité d’activer des connexions culturelles et festives, d’être un participant plus actif dans la communauté et dans la cohésion de groupes, de construire une identité distingue et de susciter des émotions chez les usages. Ces enjeux sont énormes et l’hôtel du futur se doit d’être dédié aux gens, d’abord et avant tout.


Étudiant(e)s: Alice Baslé, Mathilde Cailloux, Adriane Herfeld, Dora Pescheux, Johanna Seidel, Marielle Strenzke, Guillame Thiaw-Wing-Kai, Nicolas Abou Kasm, Marie-Claire Côté, Rita Kahwaji, Tatiana Valter.

Using Format