AMPHITHÉÂTRE DE TROIS-RIVIÈRES

-

LIEU: Trois-Rivières

COLLABORATEURS : Maxime Moreau, Guy Nordenson and Associates (génie)

SECTEURS DU PROJET : Concours

DATE DE FIN DU PROJET : 2010

-

À la croisée du Fleuve St-Laurent et de la rivière St-Maurice, le nouvel amphithéâtre de Trois-Rivières se présente sous une impressionnante structure « La Toiture » qui déborde majestueusement tant vers la ville que vers le fleuve de manière à former un lieu un unique et rassembleur pour l’ensemble de la collectivité.

Sous cette toiture, parfois matérielle, parfois transparente, s’orchestre un jeu équilibré de fonctions qui non seulement, tire avantage des liens physiques et visuels avec le contexte urbain et naturel environnant, mais également, génère des activités sur la totalité du site.

Du côté de la ville, une place publique cadrée, en partie, par la toiture et un volume clair qui laisse transparaitre un hall d’entrée accueillant. À l’intérieur, le hall se transforme en gradins « informels » qui se glissent doucement vers la cage de scène permettant ainsi d’alimenter des événements hors des saisons estivales. Du côté Fleuve, les gradins sont plus concentrés et rapprochés de la scène afin d’améliorer l’écoute d’un spectacle classique.

La scène devient un lieu dynamique et apprivoisable s’ouvrant sur l’ensemble su site. Sa forme verticale contraste avec l’horizontalité de La Toiture et sert de contrepoids, de point d’encrage. La simplicité de ces deux éléments font de ce projet une construction viable mais surtout ingénieuse puisqu’ils rationalisent et densifient les fonctions autours de la cage de scène pour mettre l’accent sur la toiture.

La structure de la toiture va plus loin que son usage premier. Elle sert d’une part d’éclairage unifiant l’ensemble du site et devient par la suite une enceinte acoustique permettant à tous et chacun de profiter équitablement de la musique. L’installation peut s’adapter à toutes sortes d’événements, tant classique que rock.

L’Orchestre symphonique de Trois-Rivières pourrait se produire en adaptant le système en espace captif; des panneaux acoustiques peuvent se refermer pour permettre aux sons d’être réverbérés vers l’intérieur. Pour Trois-Rivières en Blues par exemple, ces mêmes panneaux peuvent s’ouvrir et se ventiler acoustiquement en se pivotant pour laisser sortir le son amplifié vers l’extérieur.

L’orientation du projet est d’autant plus très sensible à l’acoustique puisqu’il est tourné vers le fleuve permettant ainsi de se protéger des bruits nuisibles de la ville tout en évitant certains désagréments des sons amplifiés aux résidents adjacents. Cette orientation Est-Ouest permet aussi d’éviter aux usagers d’être éblouis par le soleil lors d’une prestation.

Using Format