PEARL HOUSE


Contexte du projet

La Pearl House est la nouvelle résidence d’une famille sud-coréenne avec deux jeunes enfants.

Arrivés au Québec en 2008, Min et Yuong habitent depuis 10 ans dans un petit condo au sommet d’un grand bâtiment résidentiel de Montréal. Durant ce temps, la famille s’agrandit avec l’arrivée de deux enfants. Les bambins passent beaucoup de temps à jouer à l’intérieur, et la famille commence à se sentir à l’étroit.

Pour Min et Yuong, emménager dans une maison aux espaces de vie bien équilibrés et offrir à leur fille et à leur garçon la possibilité de s'amuser librement dehors devient une priorité.

Après quelques recherches, le couple achète un bungalow implanté sur un vaste terrain en coin de rue, entouré d’arbres matures, dans l’arrondissement Saint-Laurent, au Nord de Montréal. Inspirée du mouvement moderne des années 1960, la maison présente des lignes horizontales fortes et un toit à pente faible surplombant un volume rectangulaire en briques. À l’arrière, sur le toit, une masse discordante a été ajoutée afin d’aménager une mezzanine avec une chambre. À l’intérieur, le décor nécessite un important rafraîchissement. Bien qu’elle possède des éléments architecturaux intéressants, la maison a besoin d’une transformation majeure : voilà un scénario idéal pour orchestrer un projet plein d’attraits pour la famille.

Avant même d’habiter les lieux, Min, un passionné de design, a plusieurs idées pour moderniser sa future maison. Il souhaite décloisonner les espaces intérieurs dans le but de réunir sa famille dans une grande pièce ouverte. Il désire également agrandir la maison pour y inclure une suite des maîtres. Enfin, l’aménagement de la cour arrière doit être pensé comme un prolongement extérieur des espaces de vie.

Avec ces intentions, il est évident que la forme originale de la maison doit être modifiée. Cependant, il est impératif pour les clients que le nouveau langage architectural exprime la figure d’un seul bâtiment contemporain, par opposition à un assemblage de volumes architecturaux distincts.

Après avoir rencontré plusieurs firmes d’architectes, Min décide de travailler avec Maxime Moreau, l’architecte et le fondateur de la firme MXMA Architecture & Design. Rapidement, les deux professionnels développent un lien et partent à la découverte de nouveaux espaces.

Concept et stratégies élaborés par l’architecte

La Pearl House est née d'un concept fort et simple, soit l’idée de penser la maison comme un élément de design pour exprimer un sanctuaire.

Pour ce faire, l’architecte a imaginé la maison comme une grande boîte qui contient le volume de la résidence d'origine et la nouvelle aile des maîtres. Puis, il retira une portion de cette boîte de manière à créer une cour intérieure, un lieu protégé qui met en valeur le grand érable au milieu de la cour. Cette soustraction permet également à la lumière naturelle de traverser tout le plan de la maison et de révéler des surfaces aux textures chaudes et contrastées. Ainsi, le jardin devient un espace intérieur-extérieur apaisant qui tranche avec le tumulte du monde extérieur.

Un enjeu important dans la modernisation de cette maison était la relation entre les différentes toitures. La maison existante était couronnée d’une toiture à quatre versants, en plus de la toiture de la mezzanine située au deuxième étage. Afin de créer une figure continue et homogène, l’architecte a choisi de démolir la mezzanine et d’étirer les surfaces du toit existant de manière à couvrir la nouvelle suite des maîtres, tout en respectant les alignements, les lignes de force et les débords existants. Conséquemment, la structure de la maison d’origine s’est naturellement développée comme une partie de la nouvelle résidence pour former tout harmonieux.

En plan, la maison prend la forme d'un "L" et est ordonnée en quatre zones. D’abord, au Nord se trouve une enfilade organisée d'espaces intimes. Les chambres des enfants, situées dans la maison d'origine, tirent parti des fenêtres existantes, ce qui a permis de minimiser les travaux en façades. Une nouvelle salle de bain les sépare et offre un confort acoustique entre les pièces. Suivant le même axe, la suite des maîtres se retrouvent dans le nouvel agrandissement adjacent. Elle comprend une salle de bain spacieuse et une pièce-penderie. Une porte-patio d’une largeur de 20 pieds permet au couple de profiter pleinement du jardin depuis leur chambre à coucher. Ensuite, au centre du "L", le salon, la cuisine et la salle à manger ont été regroupés dans une grande pièce ouverte au cœur de la maison. Avec une hauteur de 15 pieds, de généreuses fenêtres du plancher au plafond, de nombreux rangements intégrés et des espaces de vie transformables, la pièce invite les membres de la famille à partager des moments uniques, tout en profitant d’une abondance de lumière naturelle et d’une vue apaisante sur la végétation extérieure. Puis, à l’extrémité ouest se trouvent des espaces fonctionnels, soit un garage et un vestibule avec un coin lavage. Enfin, dans la cour arrière, une grande terrasse en cèdre encadre le rez-de-chaussée, ce qui permet aux espaces intérieurs de se poursuivre vers l’extérieur, tout en donnant l’impression d’une maison plus spacieuse.

Valorisation du bois

Le concept d’une coquille qui abrite des espaces intérieurs précieux est rapidement devenu une occasion de célébrer la lumière naturelle, la végétation, mais aussi de révéler un matériau durable et vivant comme le bois. Dans la cour arrière, les parois verticales et les soffites qui composent la nouvelle toiture sont recouverts de planches de cèdre rouge de l’Ouest canadien. Afin de renforcer la relation entre l’intérieur et l’extérieur, le bois se poursuit dans la résidence. Les planchers en chêne blanc, du même ton que les murs et les plafonds, donnent aux pièces un caractère invitant et chaleureux.

Une maison respectueuse de l’environnement

Un accent particulier a été mis sur l'utilisation de bois et de métal certifiés pour créer des revêtements extérieurs durables et écologiques. L'assemblage de murs extérieurs à poteaux décalés fournit une isolation thermique supérieure et rentable à long terme. De façon à éclairer les espaces de vie et de récupérer, naturellement, la chaleur issue du rayonnement solaire, la disposition des nouvelles baies a été privilégiée au Sud. Des fenêtres et des vitrages performants ont aussi été utilisés. De plus, tous les arbres sur la propriété ont été préservés. Considéré dans l’élaboration de la forme de la nouvelle maison, le grand érable, situé au cœur du jardin, devient un élément architectural à part entière dans le projet. Il est ainsi honoré pour ses bienfaits écologiques, esthétiques et sociaux. En complément, trois nouveaux arbres ont été plantés dans la cour afin de minimiser les îlots de chaleur. Enfin, avec son style, ses matériaux, son organisation spatiale et ses différentes stratégies d’apports énergétiques, la Pearl House définit l’image d’une architecture qui est respectueuse de l’environnement et qui améliore considérablement la qualité de vie d’une famille qui rêvait de vivre plus près de la nature.

Cuisine

Puisant son inspiration dans la célébration des matériaux, des couleurs et des textures, la cuisine de la Pearl House est un espace chaleureux, ouvert à toute la famille et bien intégré au concept global de la maison. La coquille de métal noir, qui enveloppe le corps de la maison, se replie à l’intérieur pour devenir un grand meuble noir : élément central d’une cuisine sophistiquée. Ce geste original renforce l'idée d'une continuité de l'espace architectural entre l’intérieur et l’extérieur. La symbolique de la couleur noire, qui représente l’existence et la maîtrise dans la culture coréenne, est reprise dans le fini noir profond des armoires et des comptoirs. Le style intégral de la cuisine donne au cœur de la maison l’image d’un nouveau départ, une représentation culturelle très importante pour les propriétaires. Le mobilier de cuisine contraste aussi avec la clarté des sols en chêne blanc et la lumière abondante qui règne dans les espaces intérieurs. Enfin, les multiples espaces de rangement, qui répondent aux besoins quotidiens de la famille, sont dissimulés derrière de grandes portes et intégrés à l'architecture intérieure afin de créer un lieu sur mesure et un véritable esthétisme minimaliste.

Finalement, la Pearl House symbolise une œuvre précieuse, une coquille innovante et protectrice abritant un trésor à l’intérieur : une famille. 


Informations générales

LIEU : Ville de Montréal, Arrondissement Saint-Laurent
SUPERFICIE : 2128 pc (premier étage)
CLIENT : Particulier
ARCHITECTE / FIRME: MXMA Architecture & Design
CHARGÉ DE PROJET : Maxime Moreau, architecte
ÉQUIPE : Isabelle. A. Jolicoeur, Gabrielle Morin
COLLABORATEURS : Francis Raymond
INGÉNIEURS : NCK Inc.
FOURNISSEURS:

  • Alumilex
  • Groupe Concept PV
  • Italbec
  • Kastella
  • Mobilia

SECTEUR DU PROJET : Résidence unifamiliale
ENTREPRENEUR : Demonfort
BUDGET : +/- 650 000$ (305$ / pc)
DATE DE FIN DU PROJET : Août 2018
CRÉDIT PHOTOS : Annie Fafard + Maxime Moreau
PRIX & DISTINCTIONS :


Using Format